Le désormais ancien nouveau ministre du Tourisme continue à chercher une stratégie.

Le désormais ancien nouveau ministre du Tourisme – cela fait dix mois jour pour jour qu’il a été nommé – continue à chercher une stratégie pour apporter sa griffe au département qu’il dirige depuis le 4 janvier 2010. Ses sorties médiatiques se résument toujours à réaffirmer les engagements de ses prédécesseurs et à afficher les résultats de leurs politiques respectives. A trois semaines des Assises du Tourisme prévues le 30 novembre à Marrakech, le ministre tâtonne toujours à la recherche d’un angle d’approche concret pour donner du sens à cette rencontre annuelle hautement stratégique pour le secteur. La dernière trouvaille de ses conseillers, selon des informations émanant du département, serait de consacrer les travaux de la rencontre au «développement durable». C’est une bonne idée, répondent les professionnels, mais il faut, néanmoins, que le ministre vienne avec des idées concrètes. Ce qui ne semble pas garanti pour le moment. Les communiqués adressés aux médias par ce département se limitent à des rapports d’activités protocolaires accompagnés, toujours et systématiquement, d’une belle photo portrait du ministre. C’est tout.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *