Le Statut avancé en débat à Fès

La première vice-présidente du Parlement européen, Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, a invité l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès à tirer profit du Statut avancé du Maroc dans ses relations avec l’UE pour devenir un pôle d’excellence scientifique et éducatif dans le sud de la Méditerranée, destiné à combler le fossé avec l’Europe. Elle a indiqué que Fès dispose de tous les atouts pour devenir un pôle d’excellence dans le sud de la Méditerranée pour piloter le projet de rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée et ce en accueillant un observatoire euro-méditerranéen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *