L’énigme du soutien algérien au Polisario

Le soutien algérien à la thèse du Polisario "est devenu une énigme peu explicable par la légalité internationale que l’Algérie défend", estime lundi Le Quotidien d’Oran, en soulignant l’indifférence des Algériens face à cette question, visible seulement à travers les couloirs d’aide alimentaire destinée aux populations des camps de Tindouf. Dans une chronique sur ce qu’il estime être les défaillances du gouvernement algérien en matière de communication pour expliquer "cette cause", le journal considère que " la politique algérienne vis-à-vis de ce dossier a été si bien folklorisée et si bien monopolisée qu’elle a perdu le contact de la rue et ne se limite plus qu’à la logique des constantes non discutables".
Le journal consent que "les médias et les spécialistes marocains ont presque raison de répéter que les Algériens y sont indifférents et que l’opinion publique y répond aujourd’hui presque par la grimace face aux largesses du soutien officiel qui va de l’alimentaire à la diplomatie"." Les Algériens se sont détournés de ce dossier qu’ils ne comprennent plus clairement", écrit le journal, qui estime que les Marocains ont mieux expliqué leur cause, alors que les Algériens "regardent cette tragédie comme une affaire qui ne les concerne plus directement".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *