Les tajines sous la loupe

Les tajines font l’objet actuellement de sérieuses analyses dans un laboratoire casablancais.
Accusé par les Canadiens d’être à l’origine d’intoxications chroniques par le plomb, le tajine a vu sa cote de popularité baisser d’un cran dans ce pays. Depuis la mise en garde de la direction de la santé publique de Montréal, l’exportation de cet ancestral produit de l’artisanat marocain s’est limitée au tajine décoratif. En fait, les mesures sanitaires au Maroc ainsi qu’en Europe limitent au maximum la teneur en plomb à 5 g/litre. Pour cette même substance, le Canada a fixé le plafond à 2g/litre. Pour devenir exportables, nos tajines doivent donc se conformer aux mesures canadiennes. Les résultats de ces analyses vont être annoncés en fin de cette semaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *