L’ONE cherche des fonds en Bourse

L’ONE cherche des fonds en Bourse

La Bourse de Casablanca attire désormais les établissements publics. Pour chercher des fonds, l’Office national de l’électricité (ONE) compte introduire une partie de ses participations dans le capital de la société Energie électrique de Tahaddart (EET) sur la place financière casablancaise. «La part de l’Office dans l’EET qui sera introduite en Bourse n’est toujours pas précisée. Nous attendons les conclusions de l’étude menée par une banque d’affaires pour fixer le pourcentage à céder sur la place financière», annonce-t-on à l’ONE. Ainsi, la mission de conseil et de placement pour cette opération a été confiée à la banque d’affaires Attijari Finances, suite à un appel d’offres lancé par l’Office. Le capital de la société Energie électrique de Tahaddart est détenu à hauteur de 48 % par l’ONE, 32% par l’espagnol Endesa et 20 % par l’allemand Siemens. Cette introduction en bourse est prévue pour cette année. À l’ONE, on précise que «ce placement entre dans le cadre de la politique de valorisation de ses actifs par l’Office et de sa contribution à la dynamisation des marchés financiers marocains».
Financièrement, l’Office est dans une situation difficile. D’ailleurs, une étude sur la restructuration financière de cet établissement est en cours. En parallèle, l’ONE affiche ses ambitions. Pour la période 2008-2010, l’Office compte investir 7,5 milliards de dirhams pour son programme d’équipements des réseaux de transport et de distribution. Où trouver donc des fonds ? La piste de la bourse semble éclairer le chemin de Younès Maâmar pour trouver un équilibre financier.
Expert en matière de développement des affaires et des finances, le directeur général de l’ONE veut tirer profit de la croissance que connaît la place financière casablancaise.
En 2007, la Bourse des valeurs a clôturé l’année au-dessus de la barre psychologique des 12.000 points, tirée par les sur-liquidités du système financier et la bonne tenue du PIB non agricole. En arrivant dans le monde de la bourse, l’ONE marque un nouveau pas et mise sur la valeur Tahaddart. À 28 km de Tanger, cette station thermique à cycle combiné est la première du genre au Maroc. Elle assure près de 11,5 % de l’énergie électrique nationale produite avec le moindre coût environnemental grâce à une technologie performante et à l’utilisation du gaz naturel. Cette station a été inaugurée en janvier 2005 par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de la visite du Roi d’Espagne Juan Carlos 1-er au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *