Maroc-Sénégal : la coopération boostée

Riche en accords de coopération, mais aussi forte en symboles, la visite que SM le Roi Mohammed VI vient de clôturer au Sénégal, donne le joli exemple de ce que peut être et peut faire la coopération Sud-Sud. Cette visite, la quatrième que SM le Roi effectue en cinq ans au Sénégal, donne en effet son plein sens à une coopération afro-africaine exemplaire. Portée par l’amitié millénaire que les deux pays n’ont cessé de témoigner l’un à l’égard de l’autre, cette visite a été marquée par la signature d’une kyrielle d’accords montrant que l’échange d’expertise peut également se faire dans le sens Sud-Sud. On en veut pour preuve et exemple l’intérêt que le Sénégal porte à l’expertise marocaine dans le domaine de la pêche, dans la perspective de la mise en œuvre du Plan retour vers l’agriculture (REVA). Un projet ambitieux destiné à faire des métiers de l’agriculture le fondement de l’économie sénégalaise et de l’activité agricole la locomotive de son développement. Le Maroc peut désormais se féliciter d’être le premier pays à avoir contribué à la réalisation de ce projet. Jeudi dernier, les deux Chefs d’Etat marocain et sénégalais ont lancé, à Pout (60 km de Dakar), les travaux d’aménagement d’un projet agricole pilote financé par le Royaume et qui s’inscrit dans le cadre du Plan retour vers l’agriculture. Ce projet pionnier, dit Pôle d’Emergence agricole de type «Excellence», s’étend sur une superficie de 100 hectares et devra profiter à 3200 habitants. Et ce n’est pas tout… Non loin de l’agriculture, le contrôle alimentaire au Sénégal a bénéficié d’un grand soutien du Royaume. SM le Roi Mohammed VI et le président Abdoulay Wade ont inauguré, mardi dernier à Dakar, un laboratoire de contrôle alimentaire restauré et aménagé grâce à un don marocain de 8,8 millions de DH. Même geste en faveur du secteur de la Santé. Vendredi dernier, SM le Roi a procédé à la remise d’un important don de médicaments à un hôpital d’enfants, à Dakar. Il s’agit d’un don royal d’une valeur de 3 millions de DH, constitué de 3,8 tonnes de médicaments destinés à soigner certaines pathologies comme le paludisme et les maladies cardio-vasculaires et pulmonaires. A ce geste fort qui illustre parfaitement la vocation humaniste du Royaume, s’ajoutent bien d’autres destinés à booster la coopération en matière de protection civile, de réglementation et d’organisation du secteur du Bâtiment et des travaux publics (BTP), le tout conjugué à un nouveau Plan de progrès et d’amélioration de la Compagnie Air Sénégal International dont la Royal Air Maroc (RAM) détient 50% des actions.
Ces nouveaux chantiers de coopération viennent s’ajouter à bien d’autres projets prometteurs comme la création d’une compagnie maritime commune entre le Maroc, le Sénégal et la Mauritanie, au même titre que le projet d’une route desservant Tanger et Dakar, via Nouadhibou et Nouakchott (Mauritanie).
En reconnaissance, le Sénégal a lancé des symboles très forts. En donnant le nom de Hassan II à l’un des boulevards principaux du centre-ville de Dakar, situé à proximité de la célèbre Place de la Liberté, le Sénégal a voulu rappeler la profondeur historique d’une relation exceptionnelle avec le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *