OCP : Les employés en sit-in relèvent de sociétés d’intérim

L’OCP a indiqué que les personnes qui observent un sit-in devant un de ses sites à Khouribga pour protester contre le refus du Groupe de les intégrer et de leur permettre d’accéder à ses chantiers, «sont liées en droit à des sociétés d’intérim seules habilitées à les gérer et ne peuvent prétendre à ce titre à leur intégration au sein du Groupe». Le groupe a précisé qu’il n’a procédé à aucun licenciement dans la mesure où les protestataires, qui prétendent relever de SMESI-Régie, «n’ont aucun lien ni juridique, ni contractuel ni avec le Groupe, ni avec sa filiale SMESI». En refusant de les laisser accéder à ses installations et chantiers, le Groupe OCP n’a fait que se conformer aux décisions prises par leurs employeurs à l’encontre de certains de leurs employés, a souligné l’Office.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *