PME : Un programme de mise à niveau en vue

PME : Un programme de mise à niveau en vue

Au sujet de la modernisation du tissu des PME et TPE (petites et moyennes entreprises et très petites entreprises), les réunions s’accélèrent.  Au ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, une réunion s’est tenue, jeudi 21 juin, pour finaliser le programme de mise à niveau de ces entreprises. La veille, c’était à la Primature que les divers intervenants de ce dossier se sont donné rendez-vous.
Le Premier ministre, Driss Jettou, a présidé, mercredi en fin d’après-midi, à Rabat, une rencontre consacrée à ce programme de mise à niveau et de modernisation des PME. L’accent a été mis sur l’élaboration de mécanismes de financement et d’accompagnement devant permettre à ces entités de relever les défis de la compétitivité. Le Premier ministre a souligné «l’importance de donner une forte impulsion au programme de mise à niveau des PME, qui s’étend jusqu’à 2012». Pour sa part, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, Salaheddine Mezouar, a indiqué que «ce programme destiné aux PME porte sur l’intégration du secteur informel dans le circuit formel, ainsi que sur la restructuration et la modernisation des PME». Ces dernières n’ont cessé de se plaindre de la «concurrence déloyale» exercée par le secteur informel dans différentes filières.
À l’Agence nationale de promotion de la PME (ANPME), on souligne que «les petites et moyennes entreprises constituent la base du tissu économique du Maroc ». Numériquement, de loin les plus nombreuses, elles participent de manière positive à la croissance économique, à la création d’emplois et au développement régional et local. Néanmoins, leur contribution reste largement en deçà des potentialités que cette catégorie d’entreprises peut faire valoir», ajoute-t-on. Pour rappel, la charte de la PME constitue le cadre de référence de l’action que mène l’Etat, en partenariat avec les acteurs privés, pour apporter l’appui nécessaire aux PME tant sur le plan du financement et de la formation que sur le plan des infrastructures d’implantation et des incitations fiscales à l’investissement.
À travers cette Charte, l’Etat s’est engagé à favoriser la mise en place d’un cadre institutionnel de promotion des PME basé sur des structures et des mécanismes de concertation, de dialogue et de partenariat avec les opérateurs et les institutions représentatives de ces entités.
Par ailleurs, les PME sont présentes dans divers secteurs de l’économie. Pour redynamiser le secteur du commerce intérieur, le ministère de tutelle s’apprête à lancer « Rawaj » (activité commerciale). Ce programme vise la création de 40.000 postes d’emploi par an et l’amélioration de la contribution du secteur au PIB pour la porter à 16 % à l’horizon 2020. L’objectif est d’adapter le secteur du commerce intérieur aux évolutions récentes et aux besoins des consommateurs et de mettre en place les dispositifs nécessaires pour accompagner le petit commerce et le préserver en tant que commerce de proximité.
Les détails de « Rawaj » seront présentés ce lundi au siège du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie.

La CGEM présente son plan d’action

Moulay Hafid El Alamy, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a été également présent, lors de cette réunion consacrée à la mise en place d’un programme de mise à niveau et de modernisation du tissu des PME. Le président de la Confédération a ainsi présenté au Premier ministre les plans d’action de la CGEM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *