Près de 3,3 milliards DH pour le plan de convergence 2008-2009

Près de 3,3 milliards DH pour le plan de convergence 2008-2009

Au total 5201 projets pour un montant global de près de 3,3 milliards DH sont programmés dans le cadre du plan de convergence 2008-2009. C’est ce  qu’a indiqué le Premier ministre, Abbas El Fassi qui a présidé, mardi à Rabat, la réunion du Comité de gestion de l’INDH. Cette réunion est la première du genre du Premier ministre avec les membres du comité de gestion de l’INDH, les représentants des secteurs gouvernementaux et les institutions publiques concernées.
L’objectif étant la mise en œuvre de ce grand chantier destiné à lutter contre la précarité. Selon le responsable du gouvernement, la réalisation de ces différents projets concilie entre un usage rationnel des ressources disponibles et un développement social équilibré des régions rurales sur l’ensemble du pays. Lors de cette réunion où ont été présentés les résultats de l’action du comité chargé de la mise en œuvre du principe de la convergence  dans le cadre de l’INDH, le Premier ministre a souligné que le gouvernement  œuvre  en  vue d’améliorer les mécanismes et structures pour la réalisation des projets sociétaux en accordant une place particulière aux secteurs de la santé et de l’éducation. Le chef du gouvernement a tenu à appeler les différents départements  gouvernementaux à adopter le principe de convergence et à élargir les attributions administratives et financières des responsables des services extérieurs.
Le chef de l’exécutif a également appelé le Comité de gestion à suivre l’exécution effective du plan, à respecter les règles de gestion rationnelle et  à travailler en coordination avec les différentes administrations territoriales.
«Le Maroc a franchi d’importantes étapes dans la consécration de la décentralisation», a- t- il relevé et de préciser que «le gouvernement doit concentrer ses efforts sur le développement des mécanismes de la décentralisation , et ce à travers la consécration de l’intégration des opérations sectorielles». Selon M. El Fassi,  le gouvernement est appelé à consentir davantage d’efforts sur le plan de la coordination et de la complémentarité des interventions.  Le Premier ministre n’a pas manqué de rappeler que l’INDH est une plate-forme appropriée pour la consécration du principe de participation et que le comité chargé de la mise en œuvre du principe de convergence a mis en place un plan d’action qui s’inscrit dans le cadre de la mise à niveau du monde rural en matière d’infrastructures de base , de promotion des activités génératrices de revenus et qui vise en premier lieu les communes rurales les plus démunies.
Pour sa part, Aziz Dadès, gouverneur coordonnateur national de l’INDH a indiqué que sur les 5201 projets  programmés, 4934 projets d’une enveloppe globale de 2,7 milliards DH profiteront au monde rural alors que les 267 projets restants seront réalisés en milieu urbain pour un coût global de 560 millions DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *