Présentation d’un projet d’étude sur le développement de la presse écrite

L’approche globale adoptée avec les professionnels pour l’amélioration de la situation de la presse écrite «a réalisé des résultats positifs», a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri. Intervenant à l’ouverture, vendredi à Rabat, d’une rencontre consacrée à la présentation d’un projet d’étude sur le développement de la presse écrite, M. Naciri a expliqué que la modernisation et la rationalisation du système de subvention publique à la presse écrite et l’adoption de critères objectifs et équitables visant à consacrer les principes de qualité, de professionnalisme et de compétitivité, tout en prenant compte la pluralité, figurent parmi les principaux résultats réalisés. Conformément aux termes du contrat-programme signé avec la fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), le ministère a œuvré à la réalisation d’un premier redressement interne, a indiqué M.Naciri, notant que ce redressement devait être appuyé par une étude externe permettant de mettre le doigt sur les points forts et faibles du contrat-programme, outre le lancement d’une étude complémentaire intégrée portant sur les différents aspects de la presse écrite. Cette étude, a-t-il dit, permettra, de même, de prospecter les perspectives de développement aux moyen et long termes, tout en ayant à l’esprit l’ensemble des contraintes liées, notamment, à la presse régionale, à la liberté d’expression, au développement de la presse électronique, à l’utilisation des TIC, à l’organisation du métier, à la formation et formation continue et à la déontologie de la presse. De son côté, le président de la FMEJ, Khalil Hachimi Idrissi, a fait savoir que cette étude permettra d’apporter des réponses à d’importantes problématiques liées à la presse écrite.  L’importance de cette étude consiste en le fait qu’elle dégagera une vision claire sur la situation du secteur, a-t-il estimé, relevant que le contrat-programme signé n’avait pas été précédé d’une étude préalable, et a été élaboré d’une manière volontaire et non pratique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *