Report du procès d’Al Adl Wal Ihssane

La Chambre correctionnelle près la Cour d’appel de Rabat a reporté le dossier de la marche de 10 décembre 2000 organisée par Al Adl Wal Ihssane à Rabat à l’audience du 6 février 2003, et ce afin de changer la salle d’audience jugée trop étroite pour le grand public composé des sympathisants d’Al Adl Wal Ihssane. En effet, les dix-huit membres poursuivis dans ce dossier pour attroupement illégal, dont l’épouse d’Abdeslam Yassine, Khadija El Malki, ses deux filles, Nadia et Meriem, son fils, Kamil, son beau-frère, Abdellah Chibani ont été arrêtés, le jour de la marche, organisée à l’occasion du 52 ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, considérée illégale par les autorités publiques. Dix-sept d’entre eux, dont quinze ont été condamnés par la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Rabat à quatre mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de mille dirhams et deux ont été acquittés, ont répondu favorable à la Chambre. La poursuite a été retirée contre Saâdia Kasside, jugée coupable en première instance, suite à son décès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *