SAR Lalla Salma lance plusieurs projets

SAR Lalla Salma lance plusieurs projets

L’association Lalla Salma de lutte contre le cancer va bon train dans la réalisation des objectifs qu’elle s’est fixée, notamment celui d’atteindre un taux de prise en charge très élevé des personnes malades.
Ainsi, SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de l’association, a visité lundi dernier le chantier de construction d’un hôpital de jour pour les soins de chimiothérapie, au sein de l’Institut national d’oncologie (INO). Il s’agit d’une structure de soins qui permet l’admission et le traitement du patient dans la même journée. Cet hôpital de jour, construit dans l’enceinte de l’INO sur une superficie de 1.000 m2, aura une capacité de 24 fauteuils et permettra de recevoir jusqu’à 4.800 patients par an. Premier du genre au Maroc et au Maghreb, il sera entièrement dédié à la fourniture de soins de chimiothérapie. La construction et l’équipement de cet hôpital de jour permettront également aux patients de recevoir leur traitement suivant les normes internationales.
Cette structure, qui offrira de multiples avantages (facilité, rapidité, technicité, confort matériel et psychologique), est de nature à diminuer le nombre de complications liées à l’hospitalisation, à rationaliser l’utilisation des médicaments et à réduire les dépenses sanitaires.
D’une durée de réalisation de six mois, pour un coût global de 5 millions de dirhams, cet hôpital est une réalisation de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, avec une contribution des laboratoires Roche et de l’International Breast Cancer Research Foundation (IBCRF).
SAR la Princesse Lalla Salma a par la suite procédé au lancement du projet de  dépistage du cancer du sein par télémammographie, qui est le premier du genre en Afrique et au Moyen-Orient. Ce projet a été élaboré dans le cadre d’une collaboration entre l’Association Lalla Salma, le Centre bruxellois de coordination pour le dépistage du cancer du sein (BRUMAMMO), le Conseil régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs et le ministère de la Santé.  Les mammographies numérisées réalisées à l’INO et interprétées sur place par les radiologues marocains sont ensuite envoyées à l’Institut Bordet de Bruxelles pour une seconde lecture par des radiologues belges, par un réseau de télémédecine installée au service de radiologie de l’INO. Cette méthode permettra de réduire le risque d’erreur d’interprétation et de diagnostic.
Dans sa première phase, ce projet concernera le dépistage du cancer du sein pour environ 1.000 femmes de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs. Après évaluation, ce projet pourra être généralisé à d’autres régions du Maroc.
Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma s’est par ailleurs enquise du service de radiothérapie nouvellement réaménagé et équipé. La réhabilitation de ce service, avec le soutien du Cercle diplomatique arabe, s’inscrit dans le cadre de l’humanisation des services d’hospitalisation de l’INO entrepris par l’Association Lalla Salma, le but étant de garantir aux patients et aux soignants un cadre agréable pour recevoir et donner les soins. D’une capacité de 30 lits, le coût de l’humanisation de ce service est d’environ un million de dirhams. Autant de projets qui s’inscrivent dans le cadre du développement et du renforcement de la lutte contre le cancer au Maroc, et qui respectent les objectifs de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, notamment  la prévention et le dépistage précoces, l’accès aux soins par les patients atteints du cancer et l’amélioration des conditions de prise en charge des malades.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *