Sit-in à Tindouf

Les familles des détenus politiques, arrêtés lors des violentes manifestations qui avaient éclaté en juin dernier dans les camps de Tindouf, continuent d’observer des sit-in devant le siège de la soi-disant direction du "Polisario"¨ à Tindouf, apprend-on de sources bien informées sur place.
 Les milices du "Polisario" avaient, rappelle-t-on, arrêté plusieurs membres de la tribu Lâayaycha, dont le chef de la tribu, qui contestaient les méthodes de gestion du "Polisario" et sa démarche s’agissant du règlement du dossier, alors que le Maroc venait de proposer un projet d’autonomie pour ses provinces du Sud. Les personnes arrêtées avaient été victimes d’exactions de différentes sortes. Les familles des détenus exigent la libération immédiate de leurs proches et la condamnation des responsables de l’appareil répressif du "Polisario", impliqués dans la répression de ces manifestations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *