Suspension de la publication par Al Jarida Aloula des témoignages faits devant l’IER

Le tribunal de première instance de Rabat a ordonné, jeudi, la suspension de la publication par le quotidien arabophone «Aljarida Aloula» de témoignages faits dans le cadre de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), à la suite d’un recours en référé du Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH). Cette décision est exécutoire immédiatement sous peine d’une amende de 1000 dh/jour en cas de retard. Toutefois, la Cour s’est déclarée incompétente concernant la demande de restitution par le journal au CCDH de l’ensemble des documents relatifs à ces témoignages. Le CCDH avait déploré, dans un communiqué, le 11 juin, le préjudice causé auxdits témoignages qui ont fait l’objet d’un traitement journalistique «abusif» ainsi que «le manque d’éthique chez certains journalistes». De son côté, Ali Anouzla, directeur d’«Al Jarida Aloula», avait considéré, dans un communiqué, que les documents publiés par son journal sont «un bien public et une matière riche pour les chercheurs». Il avait ajouté que le CCDH veut «priver l’opinion publique à travers une décision judiciaire qui en interdirait la publication».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *