Tindouf : tension aux camps de Smara et de Dakhla

Les manifestations de colère du camp Aousserd s’étendent aux autres camps où sont détenus les séquestrés marocains. Selon nos sources, les camps de Dakhla ou de Smara, deux parmi les quatre grands de Tindouf, ont connu, mercredi dernier, des manifestations similaires à celles d’Aousserd avec distribution de tracts demandant une solution au problème et le départ de Mohamed Abdelaziz. Le ton monte contre le Polisario et son chef soutenu, hébergé et chouchouté par Alger à Tindouf. Ce samedi 2 juillet, les manifestants prévoient d’ailleurs un sit-in devant ce que Mohamed Abdelaziz présente comme siège de sa présidence à Errabouni. Un peu partout à travers le monde, les Marocains mettent la pression pour la libération de nos concitoyens otages du Polisario. Une revendication que font la leur plusieurs ONGs internationales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *