Un projet de réserve de gaz liquide en étude

«La création d’une première réserve de gaz naturel liquéfié, actuellement à l’étude, permettra d’assurer le gros des besoins en la matière, évalués à quelque cinq milliards m3 par an à l’horizon 2014», a indiqué mercredi Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Au Parlement, elle a précisé qu’au delà des considérations d’ordre environnemental, une telle réserve de gaz naturel, matière qui fait partie des énergies alternatives les plus importantes, réduirait pour une large part la dépendance vis-à-vis du pétrole, dont les cours ont fini par quadrupler. «La mise en service de la centrale électrique d’Ain Bni Mathar, dont la consommation en gaz naturel s’élèvera à 350 millions m3 par an à l’horizon 2009, devra augmenter la part du gaz naturel dans la balance énergétique globale de 3,5 à 5,6 %», a indiqué Mme Benkhadra. Face à la hausse de la facture du pétrole, le département de l’Energie a adopté, en coopération avec tous les secteurs, des programmes de développement de sources locales d’énergies, démarche qui améliorerait le niveau de diversification des sources et réduirait la dépendance au pétrole importé, a-t-elle ajouté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *