Une mise en oeuvre optimale du plan d’action Maroc-UE

L’accord d’association et le plan d’action, inscrits dans le cadre de la politique de voisinage européenne, sont mis en œuvre de manière «optimale» par le Maroc et l’Europe, a affirmé, lundi à Bruxelles, Taïeb Fassi-Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. «Le Maroc et l’UE se félicitent de la politique des réformes économiques engagées dans le Royaume à la fois en terme d’ajustement et de maîtrise du cadre macro-économique, en terme de promotion des politiques sectorielles ou encore en terme de liaison et d’interconnexion des infrastructures marocaines et européennes», a souligné M. Fassi Fihri, lors d’une conférence de presse à l’issue de la 8ème session de Conseil d’association Maroc-UE. «Nous avons parcouru l’évolution des relations entre le Maroc et l’Union européenne depuis le dernier conseil en octobre 2008 sous la présidence française», a fait savoir M. Fassi Fihri, indiquant que le Maroc et l’Union européenne se sont félicités des premières actions engagées à caractère politique, économique et socioculturel. Le ministre a également indiqué que les deux parties ont abordé des questions d’intérêt commun dans le cadre du dialogue politique «toujours fécond et utile» entre le Maroc et l’Union européenne, citant, à ce propos, notamment la question du Sahara, le Maghreb arabe, la situation au Moyen-Orient, la situation en Afrique ainsi que le projet de l’Union pour la Méditerranée (UPM). Concernant l’UPM, M. Fassi Fihri a souligné que le Maroc «croit, adhère et espère» que cet engagement collectif régional autour du projet «pourra vite se vérifier parce que nous avons besoin d’une meilleure gouvernance régionale en Méditerranée», a-t-il dit. M. Fassi Fihri a, par ailleurs, indiqué que le Maroc et l’Union européenne ont «eu de très larges convergences de vues» concernant l’Afrique. Le ministre a, dans ce cadre indiqué que «sur l’importance de la coopération UE-Afrique et les Etats africains, il est peut être utile d’envisager une modernisation de grande flexibilité dans le cadre du partenariat engagé entre l’Afrique et l’Europe en avril 2000 en Egypte».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *