Vision 2015 pour le développement de l’artisanat : un plan de formation de 450 MDH

Le gouvernement veille à assurer le suivi et l’évaluation des programmes et chantiers visant à promouvoir le secteur de l’artisanat, en vue de prendre les mesures à même d’accélérer la cadence de leur mise en œuvre, a affirmé le Premier ministre, Abbas El Fassi. M. El Fassi, qui a présidé, lundi à Rabat, la réunion annuelle du comité de pilotage de la vision 2015 pour le développement de l’artisanat, a mis en avant l’évolution positive constatée au niveau des différents chantiers, en comparaison avec les objectifs fixés, soulignant que le chiffre d’affaires est passé de 6,5 % en 2007 à 17,9 % en 2008, indique un communiqué de la Primature. Ces réalisations, a-t-il dit, incitent l’ensemble des intervenants à aller de l’avant, au vu de l’importance de ce secteur vital, qui contribue au PIB national et à la création d’emplois et assure des revenus pour une large frange de la société, tant en milieu urbain que rural. Le Premier ministre a, également, mis en exergue les efforts sérieux déployés pour la mise en œuvre de la vision 2015, à travers notamment l’élaboration de 15 stratégies régionales, le lancement de chantiers de restructuration, dont le plan d’urgence de formation par apprentissage, en partenariat avec les professionnels du secteur pour un coût de 450 millions DH, l’intégration de l’artisanat dans le programme «Défis du millénaire» et la signature d’un contrat-programme relatif au programme de développement du tapis marocain, avec une enveloppe de 126 millions dh. L’artisanat, qui incarne la pluralité culturelle du Maroc, ses us et coutumes, est présent dans les différentes régions du Royaume, et de fait, a indiqué M. El Fassi, il a été intégré dans la stratégie en cours d’élaboration, visant le développement des zones montagneuses, ainsi que dans le projet de Charte nationale de l’environnement et du développement durable.  Lors de cette réunion, les membres de la Commission ont suivi un exposé du secrétaire d’Etat chargé de l’Artisanat, Anis Birou, dans lequel il a souligné que les 46 termes du contrat-programme ont été mis en œuvre, à travers la réalisation des chantiers et programmes prévus. Il a également présenté le bilan des réalisations au titre de l’année 2009, citant, à cet égard, l’exploitation de la première tranche du village de l’artisanat à la station balnéaire de Saïdia, l’inauguration du centre intégré de formation et de mise à niveau des métiers de l’artisanat et l’approbation du programme national de la santé et de la sécurité professionnelle des artisans, outre la création d’un fonds de garantie pour le développement du secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *