Washington double son aide militaire à Rabat

L’annonce fin octobre par le secrétaire adjoint américain au Proche-Orient et à l’Afrique du Nord, William Burns, du doublement de l’aide militaire au Maroc en 2004 – à 20 millions $ contre 700.000 $ « officiels » pour l’Algérie continue de susciter des spéculations, en particulier chez les médias voisins et ceux d’ailleurs. D’après le fil Internet de Africa Intelligence, ce geste est destiné à calmer les inquiétudes marocaines sur un rééquilibrage de la diplomatie américaine dans la région au profit de l’Algérie et de ses puits de pétrole.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *