42 millions d’euros pour l’eau potable de Chichaoua, Amizmiz et Imintanout

42 millions d’euros pour l’eau potable  de Chichaoua, Amizmiz et Imintanout

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a bénéficié d’un prêt de 42 millions d’euros accordé par la banque allemande KfW en vue de financer un programme d’alimentation en eau potable de Chichaoua, Amizmiz et Imintanout.
Signée lundi par le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, et le représentant de la KfW, Thorsten Waibel, la convention relative au prêt vise à financer ce programme, par le biais de la mobilisation des eaux de surface à partir du barrage de Taskourt, au bénéfice d’une population de 278.000 personnes, indique un communiqué de l’ONEE.

Ce programme, qui permettra de satisfaire la demande en eau potable au niveau des localités concernées à l’horizon 2030 consiste en la réalisation à partir du barrage de Taskourt d’une conduite d’eau brute, d’une station de traitement d’une capacité d’eau traitée de 300 l/s, d’une conduite d’eau traitée entre la station et les villes de Chichaoua, Amizmiz et Imintanout, des réservoirs semi-enterrés d’une capacité totale de 5.500 m3, des stations de pompage, des études et travaux d’amélioration du rendement, précise l’ONEE.

Ce concours s’inscrit dans le cadre de la coopération maroco-allemande dans le domaine de l’eau qui a pour objectif le développement d’une gestion intégrée des ressources en eau et l’approvisionnement durable des populations en eau potable et rentre dans le cadre des efforts entrepris par l’ONEE pour augmenter la capacité de production afin de couvrir l’évolution des besoins et sécuriser l’approvisionnement en eau potable.
La collaboration entre l’ONEE et la KfW remonte à 1981, et ce avec des concours totalisant 657 millions d’euros, soit l’équivalent de 7 milliards de dirhams, qui ont permis la réalisation d’importants projets dans le domaine d’alimentation en eau potable dans le milieu urbain et rural et en matière de développement de l’activité assainissement liquide.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *