Acoram, un projet alliant économie d’eau et d’énergie

Acoram, un projet alliant économie d’eau et d’énergie

Economiser au minimum de 50 à 80 % de la consommation d’eau, augmenter les surfaces cultivées en diminuant les apports en eau. Ce sont, entre autres, les défis relevés par la société Acoram à travers son produit «Polyter». Utilisable sur tous types de sols, de cultures et sous tous climats, cet hydro-rétenteur permet d’accélérer les cycles culturaux de 1,5 à 3 fois, multiplier par 3 à 5 fois le développement du chevelu racinaire, réduire la consommation des fertilisants de 30 à 50%, favoriser la germination, la reprise et le développement du végétal, voire optimiser le rendement, la qualité et la tenue des productions. Polyter permet également de protéger l’environnement et les nappes phréatiques, stabiliser, décompacter les sols et restructurer l’humus. Comme il a une durée de vie efficace de 3 à 5 ans. Le mode d’action de cet hydro-rétenteur est assez particulier. Ainsi, la membrane permet une très rapide absorption des liquides et une restitution par pression osmotique de la masse racinaire nodulée dans Polyter. Incorporant par greffage des éléments NPK et des oligo-éléments, un granule absorbe de 160 à 500 fois son poids sec initial selon la qualité de l’eau. Ceci étant, il permet d’économiser au minimum 50% d’eau et 30% des apports fertilisants. Comme il constitue un réservoir car le relâchement dans le sol est infinitésimal. En outre, Ployter est un hydro-rétenteur fertilisant doté d’une très grande capacité d’optimisation des besoins et du développement des végétaux, qui seront libérés lentement en de très petites quantités en fonction des paramètres locaux (température, évaporation et type de végétal). Les nodules sont véritablement liés aux racines, les accompagnant par effet gravitaire dans leur croissance, jusqu’à 95% de l’eau extraite des nodules. D’autant plus que la durée du système varie de 3 et 5 ans selon la nature des sols. Par ailleurs, le produit Polyter peut être utilisé dans plusieurs secteurs, à savoir l’agriculture et maraîchage, la sylviculture et reforestation, l’arboriculture et végétalisation, voire l’horticulture et paysagisme. De surcroît, Polyter permet de lutter contre la désertification et la dégradation des sols, économiser et mieux gérer les ressources en eau douce, améliorer et favoriser le développement qualitatif et quantitatif des végétaux, voire protéger et sauvegarder l’environnement et restaurer les équilibres écologiques. S’il en est ainsi, Polyter est un produit qui répond aux problèmes liés à la gestion de l’eau et de son accès au plus grand nombre de personnes. Il permet aussi une économie de 50%, voire 80% de l’eau utilisée selon le système d’irrigation et de 50% de l’énergie nécessaire à son apport. C’est un produit qui permet également de cultiver sur du sable ou des cailloux aussi bien que dans des sols humifères et profonds, économisant de 30% à 50% de fertilisants, intrants et produits phytosanitaires, tout en augmentant la qualité, la tenue et les rendements des productions agricoles. Comme il permet de revaloriser des terres incultes face à une urbanisation sur des terres riches qui repousse sans cesse l’activité agricole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *