Affaire «Casino Saadi» : Transparency Maroc s’interroge sur le sort des biens détournés

Affaire «Casino Saadi» : Transparency Maroc s’interroge sur le sort des biens détournés

A cette occasion, Transparency Maroc qui s’était constituée partie civile dans cette affaire,  a tenu à rendre hommage à l’action de la société civile locale qui a été à l’origine de la reprise de ce dossier. Toutefois, TM s’est interrogée sur la position des pouvoirs publics  quant à  la récupération des biens détournés. Elle a également exprimé son regret par rapport au fait que le Conseil de la ville ne se soit pas constitué partie civile dans cette affaire de dilapidation du patrimoine de la ville.

Pour rappel,  dans cette affaire, la Cour d'appel de Marrakech a condamné à des peines de prison ferme et à la saisie de biens immobiliers, l’ancien président de la municipalité Menara-Guéliz, sept autres conseillers municipaux et un entrepreneur pour «dissipation de deniers publics, corruption, faux en écritures publiques  et usage de faux». La Cour avait également condamné les inculpés au versement du Dirham symbolique à Transparency Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *