Affaire Comanav : Liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire pour les accusés

Affaire Comanav :  Liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire pour les accusés

Les accusés poursuivis dans l’affaire Comanav ont pu bénéficier de la liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire national, à l’issue d’une audience mercredi de la Chambre criminelle (1er degré) chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat. La Cour a accédé à une requête de la défense des cinq prévenus, des anciens responsables et syndicalistes de la société de transport maritime Comanav, indique-t-on de source judiciaire. L’affaire remonte au 19 juin dernier lorsque d’anciens responsables et cadres de la compagnie avaient été déférés devant la justice pour «constitution d’une bande criminelle en vue de saboter des établissements et structures publics (ports et bateaux) et participation, divulgation de secrets professionnels et entrave à la liberté de travail» chacun en ce qui le concerne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *