Affaire Mehdi Chafî : Le docteur «damné» muté contre son gré à Taroudant

Affaire Mehdi Chafî : Le docteur «damné» muté contre son gré  à Taroudant

Un nouveau rebondissement dans l’affaire du docteur Mehdi Chafî surnommé «médecin des pauvres» qui a été muté contre son gré au Centre hospitalier Mokhtar Soussi situé à Taroudant suite à une décision du ministère de la santé en date du jeudi 30 août, pour mettre fin au bras de fer l’ayant opposé à ce médecin qui a marqué les esprits en soulevant une vague de solidarité.

Selon cette décision dont ALM a obtenu une copie, «cette mesure vient suite à la grande tension qui prévaut au niveau du Centre hospitalier Hassan I à Tiznit et ses répercussions sur les prestations médicales offertes par ce service public, ce qui affecte négativement le fonctionnement dudit service». Le département de la santé somme l’intéressé de rejoindre immédiatement son nouveau poste, alors que ce dernier n’a jamais présenté aucune demande de mutation.

Poursuivi par le directeur du Centre hospitalier provincial de Tiznit, le jeune chirurgien avait présenté sa démission au ministère de la santé, mais qui a été rejetée.
Alors que déjà le tribunal de première instance de Tiznit a condamné, lundi 6 août, le médecin à une amende de 30.000 dirhams pour injures et diffamations sur les réseaux sociaux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *