Agriculture : La révolution verte

Agriculture : La révolution verte

Le Groupe OCP met son savoir-faire au service des agriculteurs africains

Des Unités de production de fertilisants ont été mises en place avec l’Ethiopie et le Nigeria, dont les bénéfices s’étendront ultérieurement à l’ensemble du continent.

Le développement de l’agriculture durable représente aujourd’hui un grand défi pour l’Afrique. Dans le cadre de la politique prônée par SM le Roi Mohammed VI et visant à asseoir une coopération agissante Sud-Sud et gagnant-gagnant, le Groupe OCP met son savoir-faire au service de l’agriculteur africain. Un choix justifié par la fierté du Royaume d’appartenir à l’Afrique, mais également par le potentiel de croissance énorme que recèle le continent. Dans cette optique, des Unités de production de fertilisants ont été mises en place avec l’Ethiopie et le Nigeria, dont les bénéfices s’étendront ultérieurement à l’ensemble du continent.

Le Groupe OCP a conclu, en 2016, à cet effet, un partenariat avec l’Ethiopie de plus de 2,4 milliards de dollars, portant sur la construction d’une usine de production d’engrais, à base de potasse et de gaz d’Ethiopie ainsi que de l’acide phosphorique du Groupe. Cette installation industrielle ultramoderne, la plus grande d’Afrique après celle de Jorf Lasfar, est destinée à mettre sur le marché une gamme de produits d’engrais personnalisés et adaptés aux besoins des cultures locales et des sols, assurant ainsi un approvisionnement fiable et abordable en nutriments des plantes pour les agriculteurs éthiopiens. Une autre initiative, baptisée «Agro-booster», est menée par le Groupe OCP.

Elle consiste à appuyer les agriculteurs (fourniture de fertilisants et de semences) et à les encadrer (séances de formation). C’est dans ce cadre que s’inscrit l’OCP School Lab, qui sera déployé au Nigeria cette année. Il s’agit d’un Laboratoire-Ecole innovant qui parcourra les régions les plus reculées du pays afin de fournir aux petits agriculteurs nigérians des informations sur le sol de leurs terres et les informer des pratiques à suivre pour en booster le rendement. Ces différentes initiatives participeront, en outre, à la sécurisation de l’approvisionnement des agriculteurs en engrais, au développement de l’agriculture et à la promotion de la sécurité alimentaire, en droite ligne de la vision de SM le Roi Mohammed VI pour une Afrique prospère et constamment en développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *