Après la publication de la liste d absence des ministres au Parlement : Majorité et opposition remettent en cause l initiative de Choubani

Après la publication de la liste d absence des ministres au Parlement : Majorité et opposition remettent en cause l initiative de Choubani

La dernière sortie du ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Lahbib Choubani, continue de susciter les réactions. Aux dernières nouvelles, le chef de gouvernement se serait saisi de l’affaire pour désamorcer une crise qui menace de mettre en péril la majorité gouvernementale. Pour leur part, les parlementaires, notamment de l’opposition, pensent qu’il existe d’autres motivations à l’origine de cette sortie de Lahbib Choubani. «Nous sommes bien évidemment d’accord avec la publication des noms des parlementaires et ministres absents, mais le fait que les noms de certains ministres au sein du gouvernement reviennent plus que d’autres montre bien qu’il existerait d’autres raisons qui ont poussé le ministre Choubani à prendre une telle décision. Il ne faut pas oublier que les ministres pjdistes s’absentent eux aussi et régulièrement au Parlement», explique Milouda Hazib, députée du PAM (Parti authenticité et modernité). Et de poursuivre: «Il est probable que la publication de ces données ait un rapport avec la tension qui existe entre le PJD et le Mouvement populaire. Il se pourrait également que cette initiative vienne dans le cadre d’une campagne électorale avant la lettre». Même au sein de la majorité, certains députés remettent en cause la sortie du ministre chargé des relations avec le Parlement. «Je pense que l’assiduité et la présence des ministres au Parlement sont une affaire purement interne qui concerne directement le chef de gouvernement et son équipe si bien évidemment leur souci est de veiller à la présence des ministres au Parlement. Mais le fait de divulguer ces données à l’opinion publique fait naître des soupçons sur une campagne de dénigrement», déclare ce député de l’Istiqlal. Et de conclure : «Cet incident est grave dans la mesure où des données internes sont utilisées, alors qu’elles doivent être protégées. Si le gouvernement est incapable de protéger ses propres données, on peut avoir des doutes quant à sa capacité de protéger les secrets de l’Etat». Pour rappel, tout a commencé lorsque Lahbib Choubani publie des statistiques sur l’absentéisme de certains ministres au Parlement. La réaction des ministres concernés ne tardera pas à venir puisqu’ils vont contester la fiabilité des données sur les absences ainsi que le choix de la présence comme seul critère pour évaluer l’action des membres du gouvernement. Fait marquant, la liste ne reproche à aucun des ministres du PJD ou du moins au même degré que les autres ministres, leurs absences. Pourtant, des sources parlementaires affirment que les responsables gouvernementaux issus du parti de la lampe s’absentent eux aussi que ce soit au cours des séances des questions orales ou lors des travaux des commissions parlementaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *