Benkirane promet une représentation des MRE dans les instances élues

Benkirane promet une représentation  des MRE dans les instances élues

Les MRE seront-t-ils enfin représentés dans les instances élues ? En tout cas, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane a assuré qu’il sera procédé à la concrétisation de cette conviction au niveau des lois électorales, ainsi que lors de la révision des lois régissant les établissements existants et l’élaboration de celles concernant les nouvelles institutions.
M. Benkirane s’exprimait devant les membres de la Chambre des conseillers dans le cadre de la séance mensuelle de la Chambre des conseillers consacrée aux questions relatives à la politique générale. Ces projets de loi seront déposés à la Chambre des conseillers conformément au calendrier arrêté dans le programme législatif du gouvernement, a-t-il annoncé, expliquant que l’Exécutif veillera, en perspective des prochaines élections, à combler les lacunes relevées à ce niveau. Par ailleurs, le chef de gouvernement s’est engagé à la généralisation du Régime d’assistance médicale (RAMED) aux Marocains résidant à l’étranger. Cette mesure devra profiter évidemment aux personnes qui ne bénéficient pas de la couverture médicale dans leurs pays de résidence. Concrètement, l’Exécutif travaille sur la mise en place d’un fonds national de solidarité et de prévoyance sociale au profit des MRE nécessiteux M. Benkirane est également revenu sur les mesures sociales prévues pour venir en aide aux Marocains du monde à travers notamment un dispositif d’assistance juridique et judiciaire, élargi à travers la conclusion de conventions annuelles avec des cabinets d’avocats afin de fournir conseil et orientation juridiques aux ressortissants marocains avec un budget de 10 MDH.
S’attardant sur les efforts du gouvernement pour venir en aide à cette catégorie, le chef de gouvernement a indiqué que plusieurs mesures ont été prises afin d’apporter l’assistance nécessaire aux cas urgents, notamment par le biais des fonds d’aide sociale (10 MDH par an) relevant de nombre d’ambassades et consulats du Maroc à l’étranger, et dédiés aux ressortissants marocains en situation de détresse ou de vulnérabilité. Plus globalement, le numéro un du gouvernement a déclaré que son équipe exhorte les pays d’accueil à respecter les droits et préserver les acquis des Marocains résidant à l’étranger (MRE) prévus dans les conventions.
L’Exécutif compte aussi élargir et développer ces droits, comme il a été indiqué dans le partenariat entre le Maroc et l’Union européenne en matière de mobilité, de migration et de sécurité, prévoyant la protection des droits et des acquis de la communauté marocaine établie à l’étranger.
Le chef de gouvernement a rappelé le lancement, en mars dernier, d’une étude sur le renforcement et l’élargissement de la protection sociale au profit de cette communauté à travers la révision et l’amélioration des accords bilatéraux dans ce domaine ainsi que la conclusion d’autres accords avec de nouveaux pays hôtes.
A noter que la population marocaine expatriée à l’étranger est estimée à 4,5 millions de personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *