CAN 2006 : sommes-nous prêts ?

L’année 2006 débutera avec un grand rendez-vous footballistique. Il s’agit de la 25ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). C’est en Egypte, pays des pharaons et des pyramides, où aura lieu cette compétition qui va se tenir du 20 janvier au 10 février 2006.
Durant l’édition précédente de la CAN, qui a eu lieu en Tunisie, l’équipe marocaine, dirigée à l’époque par l’entraîneur marocain Badou Zaki, avait réalisé une magnifique prestation. La sélection de Badou Zaki a réussi à atteindre la finale de la Coupe avant de s’incliner devant le pays organisateur. Malgré la défaite, l’équipe marocaine avait alors livré un match de finale remarquable. Nul ne peut le contester. Tous les Marocains, sans exception, ont été fiers de nos jeunes talents du ballon rond.
De retour au pays, Badou Zaki et ses protégés furent accueillis comme des héros. Ils même ont été décorés par SM le Roi Mohammed VI qui leur a offert une belle prime pour récompenser leurs efforts.
Mais tout cela n’est que du passé. Aujourd’hui, la donne a changé. Badou Zaki a été remplacé par l’entraîneur français Philippe Troussier après que les tunisiens ont brisé le rêve des Marocains de se qualifier pour la Coupe du Monde qui se tiendra en Allemagne.
Le destin a voulu que le parcours de l’équipe nationale s’arrête sur le gazon du même stade et face aux mêmes tunisiens.  
En Egypte, la mission du nouvel entraîneur et son équipe ne sera pas aisée. En effet, le tirage au sort n’a pas été très clément pour le Maroc puisqu’il devra, dès le début des compétitions, faire face à deux ténors du football africain. Il s’agit de l’Egypte et de la Côte d’Ivoire qui n’est autre que le grand favori de la compétition. La Libye, elle, aussi fait partie de ce groupe. Mais elle ne risque pas de faire mouche.
Quelle sera la stratégie de celui qu’on surnomme le sorcier, surtout que le temps est compté ? Et qu’en est-il de sa sélection ?
Troussier, qui a coûté 6 millions de dirhams par an, avait arrêté une liste de 79 joueurs (40 professionnels et 39 locaux) qui entreront en concentration, afin de sélectionner les 23 footballeurs qui vont représenter le Maroc à la CAN.
Dans cette liste, on trouve déjà 12 joueurs évoluant à l’étranger. Parmi ces joueurs, il y a Ahanfouf, Mokhtari, Diane et Taouil El Kaddouri. S’agissant des 19 locaux, on distingue huit éléments du Raja et quatre du Wydad. Troussier devrait choisir parmi ses joueurs qui vont renforcer l’ossature laissée par Badou Zaki.
Le manageur général et entraîneur de l’équipe nationale de football, devait tenir, mercredi 28 décembre, une conférence de presse pour présenter sa sélection. Mais, elle fut annulée. Les raisons de cette annulation demeurent inconnues. À se demander si on sera prêt pour ce grand rendez-vous footballistique ?
Vaut mieux être optimiste et se tromper au lieu d’être pessimiste et avoir raison, et dire que l’équipe marocaine de football fera une prestation similaire voire meilleure que celle de l’année précédente. Gagner la Coupe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *