Des gendarmes contraints à faire usage de leur arme à feu face à un dealer

Des gendarmes contraints à faire usage  de leur arme  à feu face  à un dealer

Des gendarmes ont été contraints à faire usage de l’arme à feu de service face à l’assaut d’un trafiquant de drogue notoire qui les a attaqués à l’aide d’un sabre au moment de son interpellation, samedi à Benslimane, le blessant mortellement.
Une patrouille de la gendarmerie royale a interpellé, samedi dernier au cours d’une opération de ratissage dans la forêt «Sahel» de Benslimane, trois trafiquants notoires en possession de stupéfiants. Au moment de l’interpellation (vers 19h00), la patrouille de la gendarmerie royale a été attaquée par l’un des trafiquants avec un sabre. Les gendarmes «en position de légitime défense ont été alors contraints de le neutraliser à l’aide de l’arme à feu de service, le blessant mortellement». L’étude de la procédure par le service des inspections et contrôle de la gendarmerie royale a montré, toutefois, l’existence «de lacunes dans les constatations et la non-assistance à personne en danger». Une enquête est en cours pour déterminer les différentes responsabilités, sous le contrôle du Parquet général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *