Driss Lachgar déploie son armée

Driss Lachgar déploie son armée

L’emprise de Driss Lachgar sur le parti continue. Après avoir assis sa domination sur la commission administrative et le bureau politique, le nouveau premier secrétaire de l’USFP prend pour cible la jeunesse ittihadie. Samedi dernier, Driss Lachgar a présidé une réunion du bureau national de la jeunesse ittihadie à l’issue de laquelle il a appelé à la préparation du huitième congrès national de la Chabiba.
Sauf que les actuels dirigeants de la Chabiba ont boycotté cette réunion. Pour eux, sans la présence du secrétaire général, de son adjoint, du trésorier, ainsi que de 26 membres sur la trentaine qui composent la Chabiba, cette réunion s’est tenue dans «l’illégalité totale» et de ce fait ses décisions ne sont pas viables. «Nous pointons du doigt la campagne de purification des organes du parti de ses militants qui a commencé au 9ème congrès de l’USFP et le carnage qui se poursuit aujourd’hui au sein de la Chabiba», a déclaré à ALM Mehdi Mezouari, secrétaire adjoint de la jeunesse. Pour sa part, Ali Yazghi, secrétaire général de la jeunesse, dénonce «le putsch». «Driss Lachgar cherche à tailler à sa mesure une Chabiba sans âme». Pour lui, le premier secrétaire prépare ce huitième congrès national de la jeunesse sans respecter la méthodologie légale, le code intérieur et sans associer les responsables locaux de la Chabiba. «On n’est pas contre l’idée d’un congrès, c’est même nécessaire. Mais ceci doit se faire dans le respect des règles démocratiques et sa préparation doit se faire avec la participation des composantes de la Chabiba, notamment le conseil des secrétaires des sections régionales», explique-t-il.
Selon Ali Yazghi, les méthodes de Driss Lachgar sont «antidémocratiques» et relèvent d’un autre âge dans la mesure où il a lui-même désigné la commission préparatoire du huitième congrès, excluant les dirigeants de l’instance, pour encore une fois placer tous ses proches. «Entouré d’un petit noyau de jeunes, le premier secrétaire de l’USFP cherche à intégrer tous les moins de trente ans qui appartiennent à la commission administrative, commission dont la composition est elle-même entachée de fraudes et d’irrégularités», explique-t-il.
Par ailleurs, les deux dirigeants de la jeunesse ittihadie dénoncent également la manière dont les membres de la Chabiba ont été convoqués à la réunion de samedi dernier: «Nous avons reçu à la dernière minute des messages sur nos téléphones, alors que normalement une telle réunion est annoncée à l’issue d’une rencontre entre le premier secrétaire et le secrétaire général de la chabiba».
Du côté de l’organe médiatique officiel de l’USFP, il n’y a rien d’anormal. Le parti de la rose a annoncé lundi que le bureau national de la jeunesse ittihadie a convoqué la commission préparatoire du huitième congrès national pour une réunion samedi prochain à Rabat.
«Cette décision a été prise lors de la réunion du bureau national de la jeunesse ittihadie, tenue à l’initiative du bureau politique de l’USFP et qui a été présidée par le 1er secrétaire du parti, Driss Lachgar, en présence de plusieurs membres du bureau politique», rapporte lundi le quotidien Al Ittihad Al Ichtiraki.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *