Driss Yazami : Le Maroc dispose d’une expérience distinguée dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme

Driss Yazami : Le Maroc dispose d’une expérience distinguée dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme

Le Maroc dispose d’une expérience distinguée dans le domaine des droits de l’Homme qui a été sanctionnée par l’élaboration d’un Plan national de promotion de la culture des droits de l’Homme, a affirmé le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami.
Intervenant jeudi soir à Fès à l’ouverture d’une rencontre de deux jours organisée par la Commission régionale des droits de l’Homme de Fès-Meknès, sur « l’élaboration d’une stratégie participative pour la promotion de la culture des droits de l’Homme dans les établissements d’enseignement dans la région », M. El Yazami a fait savoir que ce plan s’inscrit dans le cadre de la dynamique générale que connaît le Maroc en matière de protection des droits de l’Homme avec la participation des instances gouvernementales, des institutions nationales, des ONG et des acteurs de la société civile.
Le président du CNDH a également mis en avant l’importance de la promotion de la culture des droits de l’Homme, en tant que mécanisme efficace pour enraciner les garanties législatives, institutionnelles et administratives, les consacrer en tant que choix de société et les mettre en œuvre.
Le plan national de promotion de la culture des droits de l’Homme est venu remédier à l’éparpillement des initiatives, des programmes et des efforts consentis par les différents responsables gouvernementaux et non gouvernementaux en matière de promotion de la cultures des droits de l’homme, a-t-il dit, soulignant que la plate-forme insiste sur la nécessité de la mise en place d’un cadre de coordination des actions et de conjugaison des efforts dans ce domaine, afin de créer une dynamique sociétale durable à même d’enraciner une culture des droits de l’Homme au sein de la société tout entière.
Rappelant les réalisations accomplies dans ce domaine, M. El Yazami a souligné la nécessité impérieuse d’actualiser ce plan afin de consolider les acquis et de les adapter aux aspirations des citoyens.
Il a aussi rappelé la journée d’études organisée par le CNDH au profit des membres du comité chargé du suivi de l’exécution de la plate-forme citoyenne pour l’éducation aux droits de l’Homme pour examiner, entre autres, toutes les mesures prises pour la mise en œuvre de cette plateforme et hiérarchiser ses priorités conformément aux modifications en matière de promotion des droits de l’Homme aux plans national et international.
De leurs côtés, les directeurs des Académies régionales de l’éducation et de la formation de Fès-Boulemane, Meknès-Tafilalet, et El Hoceima-Taza-Taounate, ont souligné que l’éducation aux droits de l’Homme et leur promotion représentent un outil indispensable pour garantir la reconnaissance des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, faisant état de nombreuses activités et programmes initiés au sein des établissements d’enseignements pour développer la culture des droits de l’Homme.
Initié en partenariat avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Fès-Boulemane, Cette rencontre s’inscrit dans le prolongement des activités locales et régionales en matière de promotion de la culture des droits de l’Homme dans les établissements d’enseignement dans la région et l’élaboration d’une stratégie participative locale.
La séance d’ouverture a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre le CNDH et les Académies régionales de l’éducation et de la formation de Fès-Boulemane, Meknès-Tafilalet, et El Hoceima-Taza-Taounate pour promouvoir la culture des droits de l’Homme dans sa dimension pédagogique et culturelle au sein des établissements scolaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *