Egypte-Israël : Le temps des affaires

"De plus en plus d’hommes d’affaires s’adressent au ministère des Affaires étrangères pour savoir comment aborder le marché égyptien", a affirmé un responsable de ce ministère. Il a ainsi confirmé des informations parues dans le quotidien “Yédiot Aharonot”, indiquant que 600 hommes d’affaires israéliens ont déposé une demande de visa auprès de l’ambassade d’Egypte pour se rendre dans ce pays. "Nous n’avons pas de chiffre aussi précis, mais il est incontestable que l’atmosphère de détente qui prévaut entre nos deux pays est favorable à la coopération économique, surtout depuis le sommet de Charm el-Cheikh et la signature de l’accord sur la zone industrielle qualifiée (ZIQ)", a ajouté ce responsable qui a requis l’anonymat. L’an dernier, les échanges entre les deux pays ont atteint 58 millions de dollars, selon le bureau israélien de statistiques. En décembre dernier, l’Egypte et Israël ont signé au Caire leur premier partenariat industriel et commercial stratégique qui pourrait permettre, selon l’Association des Industriels, la plus importante organisation patronale israélienne, d’augmenter de moitié le volume des échanges dans les prochaines années. Cet accord établit des ZIQ entre Israël et l’Egypte, assurant l’ouverture du marché américain, sans quota ni droits de douane, aux produits fabriqués en Egypte dans ces zones qui devront comporter au moins 11,2% de composants israéliens. Trois ZIQ doivent être établies: dans le Grand Caire, à Alexandrie et à Port-Saïd.
Elles pourraient être étendues ensuite à d’autres sites industriels dans un délai d’une année. Israël dispose déjà d’un accord du même type avec la Jordanie. Le réchauffement des relations entre l’Etat hébreu et le Caire s’est également traduit par l’arrivée le 17 mars d’un nouvel ambassadeur d’Egypte en Israël, plus de quatre ans après le rappel de son prédécesseur. L’Egypte et la Jordanie avaient rappelé leurs ambassadeurs en novembre 2000 pour protester contre la répression de l’Intifada palestinienne. Ces deux pays ont décidé de renommer des ambassadeurs à Tel-Aviv lors d’un sommet régional à Charm el-Cheikh, en Egypte, le 8 février. Par ailleurs, les visites de responsables israéliens au Caire se sont multipliées. Le ministre des Affaires étrangères, Sylvan Shalom, doit pour sa part se rendre dans la capitale égyptienne le 12 avril et y rencontrera notamment le président Hosni Moubarak, a-t-on indiqué au ministère des Affaires étrangères.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *