Evénements d’Al Hoceima: ouverture à Casablanca du procès d’un nouveau groupe d’accusés

Evénements d’Al Hoceima: ouverture à Casablanca du procès d’un nouveau groupe d’accusés

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a entamé, mardi, le procès d’un nouveau groupe d’accusés dans les événements d’Al Hoceima, aussitôt reporté au 31 octobre courant.

Lors de la première audience du procès de ce groupe composé de 32 individus, les avocats de la défense ont demandé un délai d’au moins de trois semaines pour pouvoir avoir de nouvelles concertations avec leurs clients et approfondir l’examen du dossier.

Le parquet a, pour sa part, insisté sur le déroulement du procès dans des délais raisonnables, faisant part de sa disposition à fournir à la défense tout document qu’elle juge important.

Le tribunal devra tenir, jeudi prochain, une séance consacrée à l’examen des requêtes de liberté conditionnelle au profit de certains mis en cause et de la demande du ministère public de joindre tous les dossiers des accusés dans les événements d’Al Hoceima.

Les mis en cause sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, de plusieurs chefs d’inculpation, notamment, « atteinte à la sécurité intérieure de l’État », « tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage », « réception de fonds, de donations et d’autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d’attenter à l’unité et la souveraineté du Royaume ».

Ils sont aussi accusés « d’ébranler la loyauté des citoyens envers l’État marocain et les institutions nationales », « la participation à l’organisation d’une manifestation non autorisée » et « la tenue de rassemblements publics sans autorisation ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *