Grève de la faim à la prison d’Aït Melloul

Des détenus de droit commun purgeant leurs peines d’emprisonnement à la prison d’Aït Melloul ont entamé, depuis hier matin, une grève de la faim. C’est du moins ce qu’ALM a appris lors d’un entretien téléphonique avec un détenu gréviste. Selon la même source, la grève de la faim qu’ils observent a pour objectif la dénonciation des comportements inhumains du nouveau directeur et de ses collaborateurs. Toujours selon la même source, ces détenus protestent, entre autres, contre la fermeture de l’épicerie et de la douche. Selon le même détenu qui purge une peine de dix ans, seules leurs familles sont autorisées à s’approvisionner à l’épicerie de la prison. Le nouveau directeur leur a interdit d’y accéder. Les détenus protestent également contre le fait de mettre des mineurs, deuxième degré (âgés entre 17 et 25 ans), dans les cellules des détenus majeurs. Par ailleurs, dans une plainte adressée au président du CNDH, les familles des détenus dénoncent, entre autres, la fermeture de la salle d’attente couverte et la durée très courte de la visite et réclament la séparation de leurs enfants mineurs des détenus majeurs et la simplicité de la procédure pour la visite à leurs enfants.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *