Hassad mobilise ses troupes: Elections, développement territorial, sécurité…

Hassad  mobilise  ses troupes: Elections, développement territorial, sécurité…

De la fermeté. C’est la promesse faite par les ministères de l’intérieur et de la justice à l’encontre des responsables impliqués dans l’atteinte à la transparence des échéances électorales.

Ce fut, en effet, une ambiance des grands jours samedi dernier au siège du ministère de l’intérieur à Rabat. Mohamed Hassad, ministre de l’intérieur, et son ministre délégué, Charki Draiss, ont réuni autour d’eux les différents walis des régions, les gouverneurs des provinces, des préfectures et des préfectures d’arrondissements du Royaume, les généraux de la gendarmerie royale, des Forces auxiliaires, de la Protection civile ainsi que les dirigeants de la Direction générale de la sûreté nationale et de la surveillance territoriale et la Direction générale des études et documentation.

Au menu, les prochaines échéances électorales, le développement territorial et la situation sécuritaire dans le pays. La rencontre qui a connu la participation du ministre de la justice et des libertés, Mustapha Ramid, était l’occasion pour les participants de faire le point sur les différentes étapes franchies dans les préparatifs de ces échéances. L’accent a été mis sur la détermination du ministère de l’intérieur, en coordination avec le ministère de la justice et des libertés, dans le cadre de la Commission centrale chargée du suivi des élections, «à prendre toutes les mesures à même d’honorer l’ensemble des engagements en ce qui concerne aussi bien la préparation des textes juridiques encadrant ces échéances que la prise des mesures organisationnelles y afférentes, les préparatifs logistiques ou matériels relatifs au financement nécessaire de ses différentes étapes, et ce selon une approche participative avec les différentes formations politiques, syndicales et professionnelles».

Les responsables ont aussi abordé la question de l’amélioration de l’opération électorale dans un but de consacrer sa crédibilité et son intégrité. Dans ce sens, l’administration territoriale a été invitée à observer la neutralité totale pendant la campagne électorale ainsi que le scrutin. Les responsables promettent ainsi une grande fermeté dans la prise des mesures nécessaires de la part de la justice à l’encontre des personnes impliquées dans l’atteinte à la transparence des échéances électorales. La même fermeté sera de mise contre les auteurs de rumeurs et mensonges et d’accusations gratuites contre les autorités locales qui visent à porter atteinte à leur impartialité et leur bonne supervision de l’opération électorale.

Au cours de la même réunion, il a été question du développement territorial et social dans le milieu rural à la lumière des orientations royales contenues dans le discours royal adressé à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône.

Les participants à la réunion ont passé en revue les résultats de l’étude réalisée par le ministère de l’intérieur pour identifier les besoins en termes d’infrastructures et de services sociaux dans le monde rural. Enfin, les responsables ont abordé la question de la sécurité afin de faire face à la menace terroriste et les différentes formes de criminalité.

Vendeurs ambulants, fin de l’anarchie ?

Le ministère de l’intérieur lance bientôt le programme de réhabilitation pour les vendeurs ambulants. En effet, les participants à la réunion au siège du ministère ont pris connaissance des grandes lignes du programme de réhabilitation qui sera lancé à travers toutes les préfectures et provinces du Royaume. Ce projet sera déployé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Aucune date n’a été dévoilée mais le lancement du programme serait imminent. A noter qu’une expérience pilote est mise en œuvre actuellement à Casablanca au quartier Sidi Bernoussi. Il s’agit d’un nouveau concept de plates-formes de commerce de proximité (PCP) sur une superficie de 5.000 m2. Ils seraient plus de 300 anciens marchands ambulants à tenir des échoppes de 1,5 sur 3 m mieux organisées proposant à la vente fruits, légumes, olives mais également de l’habillement et des chaussures.

Police – autorités locales : Vers plus de coordination

Le dossier de la sécurité était également au centre de la réunion organisée au siège du ministère de l’intérieur. Les participants se sont focalisés sur la poursuite des efforts déployés. Il y a été question de la coordination entre les autorités locales et les différents services de sécurité pour faire face à la menace terroriste ainsi que les différentes formes de criminalité. Les résultats du travail de ces services ont été mis en lumière au cours de la même rencontre. Mais l’accent a été mis sur la poursuite des efforts en redoublant de vigilance. Il s’agit, en outre, de développer le rendement des autorités administratives et les services de sécurité. Pour rappel, le Maroc a réussi à démanteler ces derniers mois plusieurs cellules terroristes spécialisées dans le recrutement de candidats susceptibles de rejoindre les zones de tensions ainsi que la planification d’opérations destinées à troubler l’ordre public. De même, l’entrée en service du Bureau central d’Investigations judiciaires a permis d’améliorer la lutte contre le grand banditisme.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *