Héliciculture : Nécessité de mettre en place une stratégie de développement

Héliciculture : Nécessité de mettre en place une stratégie de développement

Première journée nationale de la filière à Rabat

La première journée nationale de l’héliciculture a été ouverte mercredi à Rabat, avec pour objectif majeur la mise en place d’une stratégie de développement de la filière, en vue de développer les potentialités du Maroc en matière d’élevage, de production et de valorisation, ainsi que les possibilités d’exportation de l’escargot et des produits valorisés.

«Compte tenu des potentialités d’élevage de l’escargot au Maroc et d’un marché international fleurissant, il est aujourd’hui opportun de mettre en place une stratégie de développement de la filière et des plans d’action pour le développement de la production, la valorisation et la diversification de l’offre pour une meilleure valeur ajoutée», a indiqué, à ce propos, le secrétaire général du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Sadiki. «le développement de la filière hélicicole s’inscrit dans la stratégie du plan Maroc Vert pour le développement des filières de production, en adoptant l’approche chaîne de valeur, qui porte sur une logique d’intégration de l’ensemble des maillons de la filière, depuis la production jusqu’au marché, en passant par la transformation», a souligné M. Sadiki qui a présidé l’ouverture de la première journée nationale.

«Ce choix est matérialisé par la mise en place d’un cadre contractuel et de partenariat entre l’Etat et les organisations professionnelles», a-t-il précisé. En matière de production, l’objectif est d’assurer la sauvegarde des races locales et de développer l’élevage des races productives destinées à l’exportation et à la valorisation, notamment pour la production de la bave utilisée en cosmétique, selon le secrétaire général. Pour sa part, le président de la Confédération marocaine de l’agriculture et de développement rural (Comader), Ahmed Ouayach, a fait savoir que l’élevage de l’escargot est en pleine croissance au niveau mondial, notant que cette opportunité n’a pas échappé aux responsables du ministère toujours à la recherche de nouvelles pistes de diversification du Plan Maroc Vert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *