L Intérieur annonce des élections parlementaires partielles le 3 octobre

L Intérieur annonce des élections parlementaires partielles le 3 octobre

Le ministère de l’intérieur vient d’annoncer l’organisation d’élections parlementaires partielles dans deux circonscriptions le 3 octobre prochain. Il s’agit de la circonscription de Settat et celle de Moulay Yacoub. Les électeurs seront de nouveau invités à voter pour un nouveau candidat pour occuper les deux sièges invalidés par le Conseil constitutionnel quelques semaines aupravant. Le dépôt des candidatures sera ouvert le 15 septembre et se poursuivra jusqu’au 19 du même mois à midi.

Le ministère de l’intérieur précise que la campagne électorale débutera le 20 septembre et prendra fin mercredi 2 octobre à minuit. Pour rappel, les magistrats du Conseil constitutionnel avaient invalidé l’élection de deux parlementaires faisant partie respectivement du Mouvement populaire (circonscription de Settat) et du PJD (circonscription de Moulay Yacoub).

Un recours avait ainsi été déposé contre l’élection de Hicham Harami à Settat pour avoir utilisé l’hymne national au cours de sa campagne électorale qui a précédé son élection. Un autre recours avait également été déposé contre l’élection de Mohamed Youssef à Moulay Yacoub pour avoir fait participer une délégation palestinienne dans un meeting avant le scrutin. Les deux recours ont été acceptés parce que le Conseil constitutionnel avait estimé que les deux faits étaient de nature à influencer le choix des électeurs dans lesdites circonscriptions.

C’est la deuxième fois que des élections législatives partielles sont organisées à Settat et Moulay Yacoub après le scrutin général du mois de novembre 2011. En effet, les deux députés concernés par la décision des magistrats avaient été élus à leur tour dans des élections partielles en février 2013. Pour le moment, les candidats pour le prochain scrutin ne sont pas connus mais le MP et le PJD qui ont tous les deux parties de la majorité gouvernementale, devraient présenter vraisemblablement les mêmes candidats.
A noter que la majorité des élections partielles organisées en 2012 et 2013 a été dominée par les partis de la majorité qui regroupe le PJD, le MP et le PPS.  

Cependant, les résultats des partielles ne devraient pas changer beaucoup de choses dans la carte politique actuelle sachant que la victoire d’un parti de la majorité ou d’un autre faisant partie de l’opposition peut être beaucoup plus morale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *