La commissaire européenne à la pêche se félicite de ses entretiens exploratoires à Rabat

La commissaire européenne à la pêche se félicite de ses entretiens exploratoires à Rabat

La commissaire européenne aux affaires maritimes et à la pêche, Maria Damanaki, s’est félicitée lundi de ses entretiens exploratoires à Rabat pour le lancement de nouvelles négociations sur un accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE). «Nous avons fait un très bon début et nous devrions continuer sur cette voie, car pour l’UE et le Maroc, la coopération n’est pas un choix, mais une nécessité», a estimé Mme Damanaki dans un communiqué publié au lendemain de sa visite au Maroc.
Le Maroc et l’UE cherchent à parvenir à un nouvel accord de pêche «qui respecte l’environnement, qui soit rentable aux deux parties et qui soit en conformité avec le droit international», a-t-elle ajouté.
«Nous devons coopérer si nous voulons gérer efficacement les stocks de poissons», a dit la responsable européenne, faisant savoir que «la Commission européenne considère le Maroc comme un partenaire clé, et pas seulement en Méditerranée». La commissaire européenne a effectué, vendredi, une visite exploratoire au Maroc dans l’optique d’une ouverture de nouvelles discussions sur l’accord de pêche, au cours de laquelle elle a rencontré le ministre délégué aux affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani et le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch. Le Maroc n’envisagera de discussions sur l’accord de pêche avec l’Union européenne (UE) que dans le cadre d’un respect total de sa ressource, de l’environnement et des intérêts du secteur de la pêche marocain, avait, pour sa part, affirmé M. Akhannouch à l’issue de ses entretiens avec la commissaire européenne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *