La loi de Finances vaut 44 heures dans les médias

La loi de Finances vaut 44 heures dans les médias

La HACA publie son rapport sur la couverture consacrée par les médias audiovisuels au projet de loi de Finances 2016

Un volume horaire de 44 heures a été consacré au projet de loi de Finances 2016. Alors que l’examen du projet de budget 2017 n’a pas encore commencé au Parlement, la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a publié un rapport sur la couverture consacrée par les médias audiovisuels au projet de loi de Finances 2016, tout au long de la période allant de la présentation du projet (le 20 octobre 2015), jusqu’au vote définitif pour son adoption (le 31 décembre 2015). Il en ressort ainsi que 20 médias audiovisuels ont consacré un volume horaire global de 44h35min à la couverture du projet.

Ce volume horaire est réparti sur 64% dans 13 médias privés, et 36% dans 7 médias publics. Selon la même source, la moitié du temps de parole consacrée à l’ensemble des couvertures a été attribuée aux acteurs politiques alors que les intervenants de la société civile et les citoyens ont été les moins présents dans ces couvertures, ne dépassant pas les 4%. En outre, il semble que les partis de l’opposition étaient très présents au cours des débats puisqu’ils viennent en tête des acteurs politiques ayant intervenu dans ces couvertures. «En termes de volume horaire, la répartition des sujets de couverture s’est faite suivant cet ordre : 42% marqués par les sujets liés aux nouvelles mesures proposées par le projet de loi de Finances 2016, conditionnant la vie quotidienne des citoyens ; 27% traitant du cadre de référence du projet de loi de Finances, représenté dans ses hypothèses et dans les facteurs macroéconomiques et sociaux conduisant ses orientations», affirment les responsables de la HACA.

«La langue arabe a été la plus utilisée, soit 63% de l’ensemble des couvertures diffusées par les six médias. La langue française vient en deuxième position, avec une contribution de 24%, suivie de l’amazigh avec 13%», ajoutent-ils. Enfin et en termes de volumes horaires, la couverture consacrée par les médias audiovisuels nationaux au projet de loi de finances 2016 est fortement similaire à celle traitant du projet de l’année précédente. «Cette analogie est également manifestée dans la nature de l’accompagnement médiatique, la répartition des différentes interventions et des sujets de couvertures, la dimension spatiale et l’importance accordée à l’approche genre», conclut la même source. A noter enfin que le projet de loi de Finances 2017 a été déposé au Parlement par le gouvernement sortant en octobre dernier. Cependant, le démarrage du débat parlementaire reste tributaire de la formation d’un nouveau gouvernement et une nouvelle majorité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *