La police de Casablanca ratisse large

La police de Casablanca ratisse large

Les différents services de la police judiciaire du Grand Casablanca ont réussi un large coup de filet avec l’arrestation en une semaine, du 17 au 25 janvier, de plus de mille personnes pour différents crimes et délits, indique-t-on auprès de la cellule de communication de la préfecture de police.
Ces services ont interpellé un total de 1.032 personnes en flagrant délit, recherchées ou impliquées dans différents crimes, selon le bilan des opérations de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Ainsi, 459 personnes ont été arrêtées en flagrant délit pour vols et tentatives de vol sous toutes ses formes (74), trafic, détention et consommation de drogues (150), coups et blessures (2), infractions économiques et financières (33) et pour autres divers crimes et délits (200), précise la même source.
Il a aussi été mis fin à la cavale de 537 personnes recherchées notamment pour vols et tentatives de vols (154), trafic, détention et consommation de drogues (51), coups et blessures (32), infractions économiques et financières (222) et pour autres divers crimes et délits (114). La brigade criminelle préfectorale a effectué 86 arrestations dont 47 en flagrant délit. En outre, un total de 1.625 personnes ont été interpellées, durant cette période, et relaxées après examen de situation, indique-t-on de source policière. Le district de la police judiciaire de Casa-Anfa vient en tête des préfectures de la région où a été opéré le plus grand nombre d’arrestations avec 168 personnes dont 105 étaient recherchées et 63 en flagrant délit. Celui du Hay Mohammedi-Ain Sebaâ le talonne avec 144 personnes arrêtées dont 80 en flagrant délit, suivi des districts de Hay Hassani avec 141 interpellations dont 65 en flagrant délit et de Mohammedia avec un total de 103 dont 67 recherchées. Selon le décompte des «captures», le district de Sidi Bernoussi-Zenata arrive en cinquième rang avec 99 arrestations devant El Fida-Mers Sultan (92), Moulay Rachid (56), l’aéroport Mohammed V (51), Ben M’sick et Ain Chock (38 chacun), le port maritime (11) et Médiouna (5). Les arrestations dans les deux derniers districts ont toutes été opérées en flagrant délit, a décliné la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *