L’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi

L’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi

L’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, affirment jeudi les ministères de l’intérieur et de la justice et des libertés, après qu’un groupe de personnes a clairement exalté, sur les réseaux sociaux, l’acte d’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie.

«Etant donné que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du Code pénal, une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, sous la supervision du parquet général, en vue d’identifier les personnes impliquées et engager les procédures juridiques à leur encontre», soulignent les ministères de l’intérieur et de la justice et des libertés dans un communiqué conjoint.

«Ces agissements extrémistes et inacceptables sont aux antipodes des préceptes de l’Islam prônant la tolérance et rejetant tout extrémisme et sont contraires aux constantes de la société marocaine fondées sur la modération, le juste milieu et la consécration des valeurs de tolérance et de cohabitation», réaffirme le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *