Le chef de gouvernement rend public des décisions visant l’insertion sociale de certaines victimes des violations des droits de l’Homme

Le chef de gouvernement rend public des décisions visant l’insertion sociale de certaines victimes des violations des droits de l’Homme

Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane a rendu public deux décisions relatives à l’insertion sociale de certaines personnes victimes des violations graves des droits de l’Homme.
En vertu de ces décisions, 17 personnes seront intégrées au ministère de la Justice et des Libertés, alors que 46 autres seront affectées aux collectivités territoriales, indique lundi un communiqué de la présidence du gouvernement.
« Ces décisions interviennent conformément aux recommandations et rapports d’arbitrage de l’Instance Equité et Réconciliation en matière de réparation des préjudices au profit de ces personnes, issues des provinces du sud du Royaume », ajoute la même source.
Outre cette mesure, le communiqué rappelle qu’il a été également procédé, dans le cadre de mise en œuvre des recommandations de l’IER, à la régularisation de la situation administrative et financière de 33 personnes, alors que 140 autres ont bénéficié de logements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *