Le coût social des accidents de la route au Maroc atteint 2,5% du PIB

Le coût social des accidents de la route au Maroc atteint 2,5% du PIB

Le coût social des accidents de la route au Maroc dépasse les 11 milliards de dirhams annuellement, soit 2,5% du Produit intérieur brut, a fait savoir le vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et des services à la préfecture de Marrakech, Ibrahim Erramili.
Lors d’une rencontre sur les «accidents de la route et leur impact sur l’économie nationale et leurs répercussions sociales», M. Erramili a relevé que ce coût constitue un véritable fardeau pour la société et équivaut à des sommes colossales pouvant être consacrées à la construction d’équipements sociaux (écoles, espaces sportifs, et autres).
Les routes marocaines sont parmi les plus mortelles au monde (6e rang mondial et 1er rang au niveau du monde arabe), a-t-il ajouté notant que les répercussions des accidents de la route sur le développement social et sur l’économie nationale ont atteint certains secteurs comme le tourisme qui en subit les conséquences par ricochet.
Par la même occasion, les autres intervenants ont appelé à associer les professionnels dans toute réforme du secteur, plaidant pour la dissociation du secteur du transport de celui des équipements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *