Le Médiateur fait le point sur son parcours

Le Médiateur fait le point sur son parcours

«De Diwan Al Madalim à l’Institution du Médiateur», tel était le thème d’une rencontre de communication organisée, mardi dernier, par l’Institution du Médiateur. Intervenant lors de cette rencontre, le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que l’Institution est appelée à «intensifier et à développer son travail, tant sur le fond que sur la forme, en vue de rétablir la confiance du citoyen dans l’action institutionnelle et de concrétiser les principes de la justice, de l’équité et de la réparation du préjudice». Le chef de gouvernement a également réitéré l’engagement de son cabinet à «coopérer constamment avec cette Institution pour qu’elle puisse concrétiser les aspirations du peuple marocain en ce qui concerne la mise en œuvre optimale de la Constitution et l’établissement de relations basées sur la responsabilité et la transparence entre les citoyens et les institutions de l’Etat». Pour sa part, le président de l’Institution du Médiateur Abdelaziz Benzakour est revenu sur les objectifs de l’institution. Selon M. Benzakour, la réconciliation des citoyens avec l’administration vient en tête des objectifs du Médiateur, ajoutant que «loin de se positionner comme adversaire de l’administration, cette institution constitutionnelle s’emploie à défendre, en toute légitimité, les droits des citoyens». Pour rappel, l’article 162 de la Constitution stipule que «le Médiateur est une institution nationale indépendante et spécialisée qui a pour mission, dans le cadre des rapports entre l’administration et les usagers, de défendre les droits, de contribuer à renforcer la primauté de la loi et à diffuser les principes de justice et d’équité, et les valeurs de moralisation et de transparence dans la gestion des administrations, des établissements publics, des collectivités territoriales et des organismes dotés de prérogatives de la puissance publique». En vertu du Dahir du 17 mars 2011 portant création de l’Institution, le Médiateur veille à la promotion d’une communication efficiente entre, d’une part, les personnes qu’elles soient physiques ou morales, marocaines ou étrangères, agissant à titre individuel ou collectif et, d’autre part, les administrations publiques, les collectivités locales, les établissements publics, les organismes dotés de prérogatives de la puissance publique, ainsi que tous autres entreprises et organismes soumis au contrôle financier de l’Etat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *