Le président portugais quitte le Maroc: Rabat et Lisbonne renforcent leur coopération

Le président portugais quitte le Maroc: Rabat et Lisbonne renforcent leur coopération

Pour le chef de l’Etat portugais, le Royaume du Maroc, représenté par le Souverain, joue le rôle de leadership dans la région méditerranéenne et en Afrique, notamment dans le domaine religieux pour faire face aux idées extrémistes.

Le président portugais Marcelo Duarte Rebelo de Sousa a quitté le Maroc lundi soir, après une visite officielle au cours de laquelle il s’est entretenu avec SM le Roi Mohammed VI et différentes personnalités autour des potentialités de développement des relations politiques, législatives et économiques entre les deux pays.

Sur invitation de SM le Roi Mohammed VI,  Duarte Rebelo de Sousa a passé un court séjour au Maroc au cours duquel des rencontres avec le chef de gouvernement et les présidents des deux Chambres du Parlement ont été programmées.  Après des entretiens en tête-à-tête avec le Souverain, le président portugais a en effet reçu, lundi soir à Casablanca, le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane. Ce dernier est revenu sur l’importance de consolider davantage les liens entre les deux pays. Selon lui, «le Maroc et le Portugal sont déterminés à donner une nouvelle impulsion à leur relation bilatérale pour la hisser au niveau de leurs liens historiques et leur proximité géographique». Car, paraît-il, le niveau actuel de la coopération économique bilatérale ne reflèterait pas assez cette proximité.  Pour sa part, le président portugais a insisté sur la détermination de son pays à renforcer sa coopération avec le Maroc dans les domaines économique et sécuritaire.

Lundi soir à Casablanca, Marcelo Duarte Rebelo de Sousa a également eu l’occasion de s’entretenir avec Rachid Talbi Alami qui,  en sa qualité de président de la Chambre des représentants, n’a pas manqué de revenir sur des questions à même de développer les relations politiques, législatives et économiques entre les deux pays. D’autres points non moins importants ont été soulevés lors de cet entretien. Il s’agit notamment du très actuel Brexit et ses éventuelles répercussions sur les relations européennes. Hors Europe, ce sont les défis sécuritaires autour de la Méditerranée qui se sont invités aux échanges.

Pour le chef de l’Etat portugais, le Royaume du Maroc, représenté par le Souverain, joue le rôle de leadership dans la région méditerranéenne et en Afrique, notamment dans le domaine religieux pour faire face aux idées extrémistes. Cette même journée a été marquée par une réception au cours de laquelle le président portugais a eu des échanges avec le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchamach. Cette rencontre a porté sur les moyens de renforcer les relations entre les institutions législatives des deux pays. «Le Maroc et le Portugal sont deux pays voisins qui partagent les mêmes valeurs», avait noté Benchamach tout en relevant l’importance d’une action  commune pour faire face aux défis qui guettent les deux rives de la Méditerranée. Quant au président portugais, il a insisté sur le caractère particulier de sa visite. Après la conclusion d’un récent accord dans le domaine énergétique avec le Maroc, le Portugal entend, en effet, renforcer la promotion des échanges commerciaux et l’échange de visites au niveau gouvernemental. «Les investisseurs portugais s’installent de plus en plus au Maroc et s’intéressent aux opportunités d’affaires dans le Royaume, plus particulièrement dans les domaines du tourisme et de l’industrie», avait rassuré Rebelo de Sousa.

Avec MAP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *