Le secrétaire général de l assemblée générale de l ONU en visite au Maroc

Le secrétaire général de l assemblée générale de l ONU en visite au Maroc

«Le Maroc a réalisé de grandes avancées pour répondre à un certain nombre de défis, dont la pauvreté», telle a été la déclaration de John William Ashe, président de la 68ème session de l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en visite au Maroc depuis lundi 6 janvier 2014. Visite au cours de laquelle il a eu des échanges avec Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

John William Ashe, tout en félicitant le CESE pour le travail qu’il accomplit, considère le Maroc comme un modèle pour d’autres pays de la région. Il s’agit notamment des efforts du Royaume dans la lutte contre la pauvreté ainsi que pour affronter les défis socioéconomiques qui le guettent. Dans une déclaration à la presse, le président de la 68ème session de l’assemblée générale de l’ONU précise que «le Maroc a un certain nombre d’expériences et de pratiques qui peuvent être partagées avec la communauté internationale». Fait que Nizar Baraka confirme en étalant la politique du CESE dans ce sens. Il a présenté à ce titre le nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud, élaboré par le conseil qu’il préside. Cet échange a également été une occasion d’aborder la question de l’économie verte et des différentes stratégies menées par le Royaume afin d’assurer un développement durable ainsi que l’agenda de développement de l’après-2015 des Nations Unies.

Mis à part le développement des provinces du Sud et de l’économie verte, les discussions ont porté lors de ces échanges sur  la vision du développement du Royaume et les différentes réformes qu’il compte mener. L’Afrique est au centre de cette vision comme l’indique Nizar Baraka. Il s’agirait selon lui d’un «renforcement de la dimension africaine voulu par le Souverain». En effet, dans ses discours et orientations, le Souverain a largement insisté sur l’importance d’une intégration économique réussie avec les pays d’Afrique subsaharienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *