L’élevage d’anguilles, ça existe et c’est rentable

L’élevage d’anguilles, ça existe et c’est  rentable

Une station d’aquaculture dédiée à l’élevage d’anguille à circuit fermé.
De quoi encourager les Marocains à consommer davantage ce poisson aux multiples valeurs nutritionnelles! Le pas est entrepris par la société française Nounemaroc qui a consacré, jeudi 28 février à Kénitra, une visite à la presse lors de l’inauguration de cette grande plate-forme d’un investissement de 13 millions de dirhams. Cette station, dotée de la même appellation que la société qui l’a créée et d’un système informatisé, a pu voir le jour grâce à un partenariat avec le groupe Nijvis et le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. L’objectif de cette création étant d’aboutir à un produit fini transformé sur place, grillé ou fumé, pour aller directement aux consommateurs. Après cette 1ère installation, la société mise gros pour l’avenir. «Un second investissement est en projet pour une nouvelle unité comparable à Nounemaroc», a déclaré Jérôme Gurruchaga, directeur général de Nounemaroc, lors d’un point de presse tenu à l’occasion de l’inauguration de la station à circuit fermé. Pour sa part, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification voit ce projet d’un autre angle. «Cette station relève d’une stratégie du haut-Commissariat pour la bonne exploitation de l’anguille. L’objectif étant de faire bénéficier la population locale de manière à garantir la pérennité de cette ressource», a indiqué Rachid Kerdoudi, directeur régional du haut-commissariat. Une installation du genre est considérée comme la plus performante en matière d’élevage de poissons, elle peut élever jusqu’à 350 kg par m3. De surcroît, Nounemaroc dispose d’une technologie pouvant réduire de 20% sa consommation d’énergie et sa consommation d’eau de 50%. Etalée sur une superficie de 3.000m2, cette station est équipée de 80 bassins, d’une salle d’abattage de 5.000 kg/jour, un tunnel de congélation et un congélateur de stockage, comme elle peut atteindre une production annuelle de 250 tonnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *