M. Ahmed Taoufiq participe à Nouakchott à une réunion des ministres maghrébins des Affaires islamiques

M. Ahmed Taoufiq participe à Nouakchott à une réunion des ministres maghrébins des Affaires islamiques

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, participe, à Nouakchott, à la première réunion des ministres des Affaires religieuses des pays de l’UMA qui s’est ouverte, lundi, dans la capitale mauritanienne sous le thème « l’Islam sunnite modéré et son rôle dans immunisation culturelle et spirituelle des sociétés maghrébines ».
Le ministre a été accueilli à son arrivée, lundi matin, par M. Ahmed Ould Neini, ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel.
Par ailleurs, les ministres des Affaires religieuses maghrébins ont été reçus, le même jour, par le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz.
A l’issue de cette entrevue, le ministre libyen des Affaires religieuses Hamzeta Abou El Varessa, a déclaré à l’agence de presse mauritanienne « AMI que l’entretien avec le président Mauritanien s’est déroulé dans « un climat agréable et une bonne atmosphère caractérisée par la franchise et la convergence des vues, ajoutant que « Nous avons discuté de la coopération que nous devons engager pour résoudre différents problèmes ».
« Nous avons présenté des propositions sur la possibilité de créer une chaîne de télévision maghrébine au service de nos spécialités en tant que ministres des affaires religieuses de l’UMA, et à travers laquelle nous essayons de transmettre un message à nos peuples qui attendent beaucoup de nous », a-t-il poursuivi.
« Nous avons également posé la question de la mise en place d’un conseil scientifique maghrébin composé d’une élite d’Oulémas du Maghreb Arabe pour examiner les problèmes qui nous concernent « , a-t-il ajouté.
La réunion des ministres des Affaires religieuses de l’UMA a été précédée, dimanche, par une rencontre préparatoire au niveau des experts des cinq pays du Maghreb.
La séance inaugurale de cette réunion a été présidée par le secrétaire général du ministère mauritanien des Affaires islamiques et de l’enseignement originel, Mohamed Mahmoud Ould Sidebatt, qui a souligné que cette rencontre constitue une occasion de discuter du phénomène de l’extrémisme « qui a produit une nouvelle idéologie caractérisée par la haine et la violence ».
« La réunion de Nouakchott permettra de prospecter une vision unifiée pour relever le défi soulevé par ce phénomène » a-t-il précisé, rappelant que l’extrémisme s’est étendu à la planète toute entière, en particulier à la zone du Maghreb Arabe « ce qui impose le mise en place d’une approche idéologique dynamique ».
Dans une intervention à cette occasion, le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, Mohamed Yessef, a rappelé que l’unité de la religion a toujours constitué la force des pays de la région et donné naissance à une culture enracinée, une civilisation authentique et une pensée créative et renouvelée.
Il a souligné que la doctrine dominante dans les pays du Maghreb se base sur le rite malékite et la croyance achâarite, mettant en avant la nécessité d’élaborer une feuille de route pour l’entretien des piliers de cette unité.
Afin de sauvegarder cette unité, « il faut retourner aux constantes et puisé dans notre authenticité, reconstruire notre civilisation sur des bases solides, et éduquer les prochaines générations au respect de leur culture, de leur civilisation et leurs ancêtres », a-t-il ajouté, soulignant que la Oumma islamique se distingue par sa modération et son ouverture sur le monde extérieur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *