New York : Obama et Bush se recueillent devant le Mémorial du 11-Septembre

New York : Obama et Bush se recueillent devant le Mémorial du 11-Septembre

New York se souvient. La ville marquait dimanche matin, sous haute sécurité, le dixième anniversaire des attentats du 11-Septembre 2001, les pires attaques terroristes perpétrées sur le sol américain.
Accompagnés de leurs épouses Michelle et Laura, le président Barack Obama et son prédécesseur George W. Bush, chef de la Maison-Blanche en 2001, se sont inclinés devant le Mémorial des attentats du 11-Septembre, à Ground Zero. A l’endroit même où se tenaient les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan, percutées par deux avions de lignes détournés par un commando terroriste, avant de s’effondrer moins de deux heures plus tard. MM. Obama et Bush se sont recueillis devant les bassins du Mémorial, comportant des margelles sur lesquelles sont inscrits les noms des quelque 2.900 victimes tuées dans les attentats à New York, au Pentagone à Washington et dans le crash du vol 93 de United Airlines dans un champ de Shanksville, en Pennsylvanie (est). Une chorale de jeunes gens a interprété l’hymne américain, avant un bref discours du maire de New York, Michael Bloomberg. Puis une première minute de silence a été observée à 8h46 (14h46 en France) à l’heure exacte à laquelle le premier des avions détournés a percuté la tour nord du World Trade Center. Avant le début de la lecture des noms des victimes par leurs proches, le président Obama a lu le Psaume 46 de la Bible. «Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, et que les montagnes chancellent au cœur des mers, quand les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes». Les cérémonies, en présence de l’ancien maire de New York Rudy Giulani, en poste en 2001, se déroulaient sous haute sécurité, après l’annonce cette semaine par les autorités américaines d’informations «spécifiques, crédibles, mais non confirmées», sur une possible attaque terroriste à New York et Washington, les deux villes visées il y a dix ans. D’autres commémorations se déroulaient au Pentagone, à Washington, et à Shanksville, à la mémoire des 40 passagers et membres d’équipage du vol 93 de United Airlines, un des quatre avions détournés par les auteurs des attentats. Les passagers et l’équipage du Boeing 757 avaient empêché les pirates de précipiter l’avion sur Washington. L’appareil s’est écrasé dans un champ à Shanksville.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *