Observatoire du Sahara et du Sahel: Le Maroc préside à Ouagadougou le conseil d’administration

Observatoire du Sahara et du Sahel: Le Maroc préside à Ouagadougou le conseil d’administration

Le haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), Abdeladim Lhafi, en sa qualité de président de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), pour la période 2016-2020, a présidé, mercredi à Ouagadougou (Burkina Faso), la 22ème session du conseil d’administration de l’OSS.


Cet important rendez-vous a eu pour enjeu principal d’examiner le bilan et l’évolution des activités de l’organisation et ses futures évolutions dans un contexte international marqué par les nouveaux Objectifs du développement durable, la ratification de l’Accord de Paris sur le climat et les initiatives africaines adoptées à la COP22, lors du Sommet africain pour l’action, indique, mercredi, le HCEFLCD dans un communiqué.

Il s’agit de l’Initiative 3S «Soutenabilité, Stabilité, Sécurité», l’Initiative triple A sur l’adaptation de l’agriculture africaine, l’Initiative pour une action renforcée en faveur des forêts dans la région de la Méditerranée et du Sahel (AFMS), l’initiative africaine pour les énergies renouvelables, le projet de la Grande muraille verte et l’Initiative africaine pour l’adaptation (AAI), explique la même source.
L’OSS s’assigne pour objectif la surveillance environnementale, la gestion des ressources naturelles et appuie ses pays membres pour la mise en œuvre des conventions internationales sur l’environnement, notamment celles relatives à la lutte contre la désertification, à la diversité biologique et aux changements climatiques, précise le communiqué.
Créée en 1992 et établie à Tunis, cette organisation intergouvernementale à vocation africaine compte parmi ses membres 22 pays africains, 5 pays non africains et 10 organisations internationales, dont 4 organisations sous régionales (représentatives de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Nord) et une organisation non gouvernementale. Pays fondateur de l’OSS, le Maroc, en la personne du haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, a été élu président de cette organisation, lors de la 21ème session du conseil d’administration, qui a eu lieu à Rabat en 2016, ajoute la même source.
La 22ème session du conseil d’administration de l’OSS a vu la participation de hautes personnalités chargées de l’environnement et des ressources naturelles d’Algérie, du Burkina Faso, d’Egypte, de France, de Libye, du Mali, du Maroc, de Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Soudan et du Tchad et de représentants de haut niveau des vingt-deux Etats africains et des cinq Etats non-africains membres de l’OSS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *